La reconstruction des aréoles mammaires et effacer les cicatrices (Qu’est-ce que la dermo esthétique)

Qu’est-ce que la dermo-esthétique ?

La dermo-esthétique, c’est l’ensemble des opérations ayant un but cosmétique et de réparation de la peau ; cette branche particulière du secteur de l’esthétique, qui gagne en visibilité depuis quelques années, comprend plusieurs types de techniques.

La demande en dermo-esthétique est de plus en plus forte ; elle est particulièrement indiquée pour effacer des cicatrices, normalement indélébiles, qu’elles fassent suite à une intervention chirurgicale ou non.

L’on trouve parmi les techniques relevant du domaine de la dermo-esthétique :

  • Le micro-needling : il consiste à agresser la peau pour la forcer à se régénérer. Cette pratique étonnante a fait ses preuves, et est entièrement naturelle, puisqu’elle utilise uniquement les capacités du corps à cicatriser. Pour cela, l’on roule sur la zone que l’on veut stimuler un rouleau, sur lequel des centaines de minuscules aiguilles viennent transpercer la peau. Elles ne provoquent aucun saignement car elles sont très courtes et fines ; seules les couches supérieures de l’épiderme sont touchées. La peau va ainsi recréer des protéines pour reconstruire les tissus endommagés et leur rendre leur souplesse (collagène et élastine).
  • Le peeling : cette technique de dermo-esthétique repose sur le même principe que le micro-needling, mais de manière plus intense : en effet, les aiguilles délivrent de faibles doses de produits actifs (acides glycolique et salicylique). Ce sont ces substances qui viennent détruire les cellules supérieures de l’épiderme et forcer la création de nouvelles cellules saines.
  • Le maquillage permanent : on l’appelle aussi dermographie. Il est de plus en populaire ; il a pour but de donner un résultat durable et élaboré. Le choix des couleurs et les effets d’ombre permettent d’offrir un effet très réaliste et convaincant. La dermographie est utilisée à des fins cosmétiques, sur les yeux, les lèvres ou les sourcils par exemple, pour donner l’illusion du maquillage.
  • La dermo-pigmentation corrective ou tatouage médical : proche de la technique ci-dessous, la différence réside dans l’objectif recherché, qui est ici de réparer les conséquences d’un acte médical, d’une maladie ou d’un accident. Cette technique est donc utilisée dans le secteur médical.

Si vous recherchez une solution pour effacer des cicatrices suite à une mastectomie, ou pour recréer vos aréoles, la réponse peut ainsi se trouver dans les techniques de dermo-esthétique. Demandez conseil à votre professionnel de santé pour savoir quelle est la solution la plus adaptée à votre situation ; dans cet article, nous vous proposons quelques pistes à explorer pour vous informer.

Quelles sont les solutions envisageables pour la reconstruction des aréoles mammaires ?

Si l’un de vos mamelons, ou les deux, ont été retirés lors d’une mastectomie, vous pouvez dans la plupart des cas choisir de subir une intervention chirurgicale, un tatouage, ou les deux, pour recréer le mamelon et l’aréole. Qu’est-ce que l’aréole ? Il s’agit de la zone sombre autour du mamelon. Certaines personnes considèrent que la reconstruction ou le tatouage des mamelons aréoles est une étape finale importante du processus de reconstruction mammaire. Pour d’autres, ce n’est pas le cas. Le choix vous appartient entièrement, et vous pouvez prendre tout votre temps pour vous décider.

Les chirurgiens plasticiens recommandent généralement d’attendre au moins quatre mois après la chirurgie de reconstruction mammaire pour procéder à la reconstruction ou au tatouage des mamelons et aréoles. Cela donnera à vos seins le temps de guérir et de prendre leur position définitive. Il est également préférable d’attendre que vous soyez pleinement satisfaite du reste de votre reconstruction.

L’option chirurgicale : la reconstruction par un chirurgien esthétique du mamelon et de l’aréole

Il s’agit d’une intervention chirurgicale dite ambulatoire. Cette chirurgie est légère et consiste à utiliser la peau du sein pour masquer la cicatrice et recréer un mamelon. Plus tard, le mamelon reconstruit peut également être tatoué pour ajouter de la couleur et recréer l’aréole. Selon la technique utilisée par le chirurgien, il est en effet possible que l’aréole ne soit pas reconstruite durant l’opération :

  • Construction d’un nouveau mamelon avec la peau environnante : Il s’agit de l’approche la plus courante. Pour créer le mamelon, le chirurgien plastique utilise la peau de la zone du sein où le nouveau mamelon sera situé. Il pratique de petites incisions, donne au tissu la forme d’un mamelon et le fixe avec des points de suture. L’aréole peut être créée ultérieurement par tatouage.
  • Construction d’un nouveau mamelon avec la peau environnante et d’une aréole avec une greffe de peau : Pour créer le mamelon, le chirurgien plastique utilise la peau de la zone du sein où sera situé le nouveau mamelon. Pour créer l’aréole, le chirurgien utilise de la peau provenant d’une autre partie du corps, comme le bord d’une cicatrice de mastectomie guérie ou d’une cicatrice de césarienne, ou de la peau lâche du bas-ventre.
  • Partage du mamelon : Si vous avez subi une mastectomie sur un seul sein et que le mamelon de l’autre sein est suffisamment grand, le chirurgien plastique peut prendre une partie du mamelon restant et l’utiliser pour construire un nouveau mamelon sur le sein reconstruit. Cette approche peut permettre au chirurgien de faire correspondre le nouveau mamelon au mamelon naturel en termes de taille, de couleur et de position. L’aréole peut être créée ultérieurement par tatouage.

Le principal avantage de la reconstruction chirurgicale du mamelon est qu’il dépassera du sein. Certaines femmes estiment que cela donne un aspect plus naturel.

Les inconvénients sont qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale, et qu’elle comporte certains risques mineurs. En outre, un mamelon reconstruit s’aplatira avec le temps.

La reconstruction du mamelon peut vous donner un bon résultat esthétique, mais un mamelon reconstruit n’aura ni l’apparence ni la sensation de votre mamelon d’origine. Il est également important de savoir que la plupart des femmes perdent toute sensation dans la zone du sein après une mastectomie et une reconstruction mammaire, il est donc probable que vous n’aurez pas non plus de sensation dans votre mamelon reconstruit.

La chirurgie de reconstruction du mamelon est généralement une chirurgie ambulatoire, ce qui signifie que vous ne passez pas la nuit à l’hôpital. Toutefois, certaines personnes doivent passer la nuit à l’hôpital si la reconstruction du mamelon est effectuée en même temps qu’une autre intervention chirurgicale.

Le pansement protecteur est généralement laissé en place pendant 3 jours à une semaine.

Entre 4 et 6 mois après la chirurgie de reconstruction, vous pouvez faire appliquer des tatouages pour ajouter de la couleur et donner un aspect plus réaliste, si vous le souhaitez.

Le tatouage 3D

Un tatoueur expérimenté peut créer une image incroyablement réaliste d’un mamelon qui semble avoir une dimension physique mais qui est en réalité plat au toucher. Ces dernières années, un nombre croissant de personnes ont opté pour le tatouage 3D plutôt que pour la chirurgie de reconstruction du mamelon. Le tatouage peut en outre être réalisé pour améliorer les résultats de la chirurgie de reconstruction du mamelon, et ajouter une aréole si celle-ci n’a pas été reconstruite lors d’une opération.

Le choix du tatouage seul a notamment pour avantage :

  • D’éviter une opération et la création de nouvelles cicatrices,
  • De faciliter le processus de guérison,
  • D’ajouter des détails impossibles à recréer avec une intervention chirurgicale. 

Idéalement, le tatouage des aréoles devrait être la dernière étape du processus de reconstruction mammaire. Il devrait avoir lieu au moins 4 mois après votre dernière intervention de reconstruction mammaire ou au moins 4 mois après la chirurgie de reconstruction du mamelon.

Le tatouage des aréoles est généralement réalisé en une seule séance dans le cabinet d’un chirurgien plasticien, dans un hôpital ou dans le studio d’un tatoueur spécialisé.

La couleur du tatouage peut s’estomper légèrement avec le temps, et vous aurez peut-être envie de faire une séance de retouche à un moment donné.

La séance de tatouage peut durer entre 1 et 2 heures ; le tatoueur étudiera préalablement avec vous les couleurs et le positionnement adéquats. Etant donné que le sein reconstruit n’a pas la même sensation qu’avant la mastectomie, le tatouage de la zone n’est généralement pas douloureux. Toutefois, certaines femmes signalent qu’elles ressentent une légère gêne pendant le tatouage. Les tatouages sont ensuite recouverts d’un pansement protecteur. Demandez des instructions sur la façon de prendre soin de la zone, et comptez une dizaine de jours au maximum pour que la zone guérisse. Évitez les piscines chlorées, les bains chauds et les baignoires, ainsi que l’exposition au soleil, pendant plusieurs semaines après l’application du tatouage.

Les solutions temporaires et alternatives à la chirurgie : prothèses de mamelons et tatouages temporaires de mamelons

Certaines femmes trouvent que les mamelons autocollants (prothèses) sont une bonne alternative à la chirurgie de reconstruction ou au tatouage. Ces prothèses sont fabriquées en silicone souple et sont auto-adhésives, elles existent en modèles variés, pour s’adapter à toutes les couleurs de peau et circonférences.

Une autre option alternative et peu coûteuse est le tatouage temporaire, appliqué à l’aide d’un chiffon humide. Ce type de tatouage tient environ deux semaines sur la peau et s’enlève aisément. 

Si vous vous sentez concernée par les cicatrices post chirurgie, des cicatrices acnée, tache de peau, reconstruction aréolaire ou d’autre problèmes d’aspect de peau, n’hésitez à conctater notre dermo-estéticienne, Sinda El Yaagoubi, présente au centre Ida le Mans en cliquant sur le bouton suivant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :