Quel est le rôle de la diététicienne

Quel est le rôle de la diététicienne ?

Quand vous pensez “diététicienne”, vous pensez tout de suite “professionnel de l’alimentation”, et vous avez raison ! Les diététiciennes sont la référence, avec les nutritionnistes, pour toutes les questions liées à l’équilibrage alimentaire et au rapport entre la santé et l’alimentation.

Nous vous en disons plus dans cet article sur le rôle de la diététicienne dans votre démarche bien-être et santé !

La diététique, d’où vient-elle ? Petit point sur son histoire et son étymologie.

Avant toute autre chose, diététique, nutrition : ça veut dire quoi ?

Le meilleur moyen de comprendre ce qu’un mot signifie reste de se reporter au dictionnaire. 

S’agissant de la diététique, elle vient du mot grec diaitetike, qui désigne un ensemble de prescriptions alimentaires dans le cadre d’une bonne hygiène de vie. 

Le terme nutrition vient quant à lui du latin nutritio, “nourrir” ; il vise le processus d’absorption des nutriments nécessaires à la vie.

Ces deux termes sont donc proches, à la différence près que le mot diététique a une vocation uniquement scientifique, tandis que le terme de nutrition a une visée plus générale. 

Dans les deux cas, la manière de se nourrir est au centre du processus. 

D’un point de vue historique, les principes qui sous-tendent la diététique sont anciens et ont évolués avec le temps, selon les transformations de la société. 

Depuis l’antiquité, toutes les civilisations se sont intéressées à ce domaine, et ont partagé de grands principes pour une bonne hygiène de vie, tels que l’équilibre entre les différents aliments, la cuisson et la digestion, le fait que certains aliments convenaient davantage à certains individus selon leurs spécificités.

Les cultures indiennes ou chinoises par exemple basaient leur analyse de la diététique sur les éléments de la nature, et sur le goût et les couleurs des aliments par exemple.

Avec les progrès de la science, la diététique est devenue une discipline se basant sur un classement des aliments par typologie de nutriments (lipides, glucides, protéines, etc.). 

Mais depuis ses débuts anciens, la diététique demeure fondée sur le même principe, celui de parvenir à un état d’équilibre alimentaire pour être en bonne santé.

Maintenant que vous en savez plus sur les origines du domaine de la nutrition et de la diététique, une question demeure ; puisque ces concepts sont si proches, comment se fait-il ainsi que l’on parle parfois de diététicienne, et parfois de nutritionniste ? Nous vous aidons à vous y retrouver ci-dessous ! 

Comment faire la différence entre les professionnels de l’alimentation que sont les diététiciennes et nutritionnistes ?

On retrouve très fréquemment les termes diététiciennes et nutritionnistes sans trop savoir s’il existe une différence entre eux. Il y en a bien une : les diététiciennes, contrairement aux nutritionnistes, ne sont pas titulaires d’un diplôme de médecine. Ils ont suivi une formation souvent scientifique, puis ont obtenu un Diplôme universitaire de technologie ou un Brevet de technicien supérieur pour pouvoir exercer le métier de diététicienne. Au contraire des nutritionnistes, ils ne peuvent donc pas (et n’ont pas vocation) à effectuer des prescriptions pour des traitements en lien avec l’alimentation. 

Il est donc impossible de devenir diététicienne sans avoir suivi une formation diplômante ; les diététiciennes doivent impérativement avoir été formés dans diverses disciplines scientifiques qui sous-tendent la nutrition et la diététique. Les connaissances biologiques des spécialistes de la diététique sont en outre assorties d’enseignements sociaux et comportementaux.

Il convient ici de souligner que les termes de diététiciennes et de nutritionnistes sont des abus de langage ; les nutritionnistes devraient ainsi être appelés “médecins nutritionnistes”, et les diététiciennes “diététiciennes nutritionnistes”. En effet, par simplification, on évoque seulement le domaine d’expertise du professionnel de santé, sans mentionner sa qualité. Il faut comprendre dans cet article que nous n’évoquerons pas le rôle des docteurs en nutrition et en diététique, mais uniquement celui des “diététiciennes nutritionnistes”, couramment appelés diététiciennes.

Le recours à un médecin nutritionniste est à privilégier pour les cas de pathologies sévères en rapport avec l’alimentation : par exemple, en cas de diabète, d’allergie grave, d’obésité morbide… l’objectif du diététicienne, quant à lui, est d’analyser, de conseiller, de suivre les personnes souhaitant changer leurs habitudes alimentaires, que cela soit dans le but de perdre du poids, pour des raisons esthétiques, ou qu’il s’agisse d’un besoin ressenti pour prévenir des problèmes de santé. Le diététicienne est une sorte de coach personnalisé de l’alimentaire ! 

Les diététiciennes travaillent souvent en coordination avec d’autres professionnels de santé, en cabinet, ou en intervention dans des EHPAD, en milieu scolaire ou sportif… Leurs domaines d’intervention sont multiples. 

Certaines mutuelles prennent en charge le prix des consultations auprès des diététiciennes, qui sont assez peu coûteuses en moyenne (environ 50 € pour la première consultation, et environ 30 € pour les séances de suivi avec le praticien). 

Durant la première séance, le but du diététicienne va être de recueillir un maximum d’informations sur le patient pour dresser son bilan nutritionnel. Cela passera, dans l’ordre, par une identification de la nature des éventuels problèmes alimentaires, par l’élaboration d’un diagnostic et la formulation d’objectifs, puis par la création d’un plan d’action, accompagnés de documents supports (fiches pratiques, recettes…). 

Pendant les consultations suivantes, la diététicienne va ajuster la démarche de soin diététique en fonction des résultats observés, des difficultés rencontrées et de l’évolution éventuelle des objectifs. 

Concrètement, les diététiciennes vont dresser un bilan de votre hygiène de vie et dessiner avec vous un plan d’action pour atteindre vos objectifs de manière raisonnable. 

Leurs préconisations peuvent s’accompagner de recommandations sur la prise de compléments alimentaires, selon vos besoins spécifiques.

Pourquoi consulter un professionnel de l’alimentation ?

Si vous souhaitez vous sentir mieux dans votre peau, et que vous recherchez à améliorer votre bien-être en agissant positivement dans tous les aspects de votre vie quotidienne, alors nous ne pouvons que vous recommander de faire appel à une diététicienne.

Ne vous y méprenez pas : son rôle n’est pas de vous donner des consignes strictes de ce que vous devez ou ne devez pas manger. La diététicienne va faire le point avec vous sur votre hygiène de vie (pour que cela soit efficace, il faut cependant être totalement honnête ! La diététicienne n’est pas là pour vous juger, mais pour vous aider) pour vous accompagner dans un rééquilibrage alimentaire, et non pas dans un régime minceur. Le but n’est pas de perdre rapidement du poids mais de stabiliser votre hygiène de vie, afin d’atteindre un poids idéal par rapport à votre âge, votre santé, votre rythme de vie… La vision du diététicienne, et ses préoccupations, se placent bien au-delà des injonctions de beauté : le maître mot est la bonne santé. 

Voici quelques exemples de cas dans lesquels les diététiciennes peuvent, en travaillant en collaboration avec vous, contribuer à améliorer votre santé et votre mode de vie :

  • Si vous souffrez de problèmes digestifs,
  • Si votre enfant a des besoins nutritionnels spécifiques,
  • Si vous souhaitez perdre de poids de manière durable et sûre,
  • Si vous voulez reprendre du poids suite à une longue maladie,
  • Si vous voulez prendre ou perdre du poids dans le cadre de votre activité sportive, de manière sûre,
  • Si vous voulez être accompagnées dans l’allaitement de votre enfant ou dans son sevrage,
  • Si vous avez des intolérances alimentaires et que vous souhaitez être certain d’avoir une alimentation variée et équilibrée.

En conclusion, que peut vous apporter un diététicienne ?

En bref, le rôle de la diététicienne s’articule autour de :

  • La prévention : la diététicienne a pour vocation de vous apprendre à manger à votre faim, ni plus, ni moins ; de vous réconcilier avec l’alimentation pour qu’il s’agisse d’un moment de plaisir et non pas de privation ou de grandes difficultés. Le diététicienne peut vous apprendre à être plus à l’écoute de votre corps et de vos goûts, en respectant votre santé. Cela passera parfois, de manière contre-intuitive, par manger plus souvent, en plus petites quantités, afin d’éviter le grignotage et le sentiment de frustration que peuvent engendrer les privations alimentaires.
  • La formation : la diététicienne peut vous permettre de casser certaines idées reçues concernant l’alimentation en général, et remettre en question des mauvaises habitudes dont vous n’avez pas conscience. Le diététicienne va ainsi vous former en matière d’alimentation et tâcher de déconstruire vos préjugés (par exemple, penser qu’il faut manger plus quand il fait froid) et de vous apprendre à reconnaitre l’impact de votre état mental (stress, ennui, tristesse…) sur votre comportement alimentaire, entre autres choses.
  • L’atteinte d’un objectif de stabilité alimentaire : une fois trouvé ce qui fonctionne pour vous, la diététicienne vous laissera voler de vos propres ailes ! Le patient n’est jamais passif et est le premier rôle pour l’aboutissement de ses objectifs. Il est un maillon de la chaîne de la santé, au même titre que les différents praticiens qui veillent à son bien-être. Le but du diététicienne n’est pas de vous enfermer dans un traitement ou un régime contraignant, ni d’appliquer un pansement, une solution temporaire à votre problème alimentaire. L’objectif est de vous aider à trouver votre équilibre pour que vous repreniez en main votre santé, de façon durable. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :